« On ne naît pas femme…»

Mon père a dit un jour, à moi et mes quatre sœurs :

Soyez une femme dont votre père sera fier. Comportez-vous en public, dans les bars, au travail, avec vos amis, avec votre chum, avec les gens… avec respect! Respect pour les autres, mais aussi, surtout, respect pour vous! Amusez-vous, chantez, criez, mais gardez-en tête qu’à chaque chose sa place, sachez la reconnaitre… parce qu’il y aura toujours quelqu’un pour vous reconnaitre à cette place-là… 

Ce qui m’apporte aux réseaux sociaux, et plus particulièrement aux sites de rencontres… On est tous témoins de comportements si dégradants envers la femme, par des femmes, Simone de Beauvoir en aurait la nausée… « On ne naît pas femme : on le devient! » On le devient quand on a un papa comme le mien, qui nous a enseigné à nous respecter. On le devient quand on est, tout en faisant abstraction de l’homme. Lorsqu’on est entière, que pour soi. On le devient lorsqu’on est indépendante de l’approbation masculine, autant intellectuelle que corporelle ou charnelle…

Je n’irais pas à lancer la première pierre aux hommes qui manque de respect, quand on s’arrête et qu’on demande à ceux-ci ce dont ils sont témoins, par les femmes, sur ces mêmes sites. Ceux-ci nous parlent d’échanges vides, de photos reçues de duckfaces, de craques de seins, de paires de fesses, et plus encore et ce, à même les premiers contacts, les premiers messages…

On ne peut que penser que ces pauvres hommes nous croient toutes ainsi, nous les femmes, sur les sites de rencontre… et pourtant! Un bon nombre de femmes extraordinaires, cultivées, intelligentes et d’une belle ouverture sont dans l’ombre des étincelles de celles qui, affamées par l’attention, s’offrent à rabais en spectacle… « Une femme libre est exactement le contraire d’une femme légère ».

Y’aura toujours la Victoria ou la Natasha, qui se manque si grossièrement de respect, qu’elle n’en commande aucun… mais de grâce, ne perdez pas tout espoir, hommes; elles existent toujours ces femmes qui savent où et quand; et elles savent que cet endroit n’est pas sur les réseaux sociaux…

« Je suis un intellectuel. Ça m’agace qu’on fasse de ce mot une insulte : les gens ont l’air de croire que le vide de leur cerveau leur meuble les couilles. »… ça s’applique malheureusement aussi aux femmes de nos jours…

Citations de Simone de Beauvoir

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s