encensée

Au premier mot, j’avais déjà manqué le deuxième. Avalée par le timbre de voix. Je me berce. Il parle. Mon regard valse entre les trésors oubliés et son sourire. À travers, quelques phrases manquées. Les heures passent et l’état second m’enlace. Mes sens s’emballent et s’imaginent passer la nuit là, à entendre. Ses mots sont musicals. 

La nuit est longue, mais calme. Ses mots m’effleurent l’esprit telle la délicatesse d’une main sur ma cuisse. Son épaule, légèrement découverte, laisse entrevoir l’encre qui y est déposée. Je suis les lignes au rythme de sa lente respiration et jalouse qu’elles soient si près de son odeur. Je l’imagine narrateur de mon quotidien: « Elle se leva, déposa sa tasse avec fermeté, ramassa ses clés et referma derrière elle. ». De la musique au quotidien.

Enivrée, 
nuit insensée
Sens rythmés,
Ivres de sensibilités.
Imprégnée sans difficultés et
Touchée sans l’avoir été.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s