L’homme élastique

Juste au moment où je te recycle, tu t’étires au maximum pour que je te garde dans un tiroir. Pour que je reconnaisse ton utilité et ta juste valeur. Tu ne veux pas perdre ta petite place entre la brocheuse et le stylo à bille bleue. Sauf que la seule chose que j’ai remarqué, c’est à quel point ta couleur s’affadit plus tu étires ton besoin à sens unique. Delete.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s