Ode à la Fellation

Fellation…

joyau de l’Égypte ancienne

fait office de récompense si l’on adhère en ce sens;

Descendre, m’approcher de son membre

sentir pointer le désir

respirer, excitée, l’entendre soupirer

En douceur, sur toute sa longueur

l’enveloppant ardemment

léchant doucement; son  gland

suçant lentement, entièrement

Mes mains se baladant, explorant

mon regard, insistant

prendre mon temps, tendrement…

ou pas tant finalement

Douce constance, imposer la souffrance

ma langue sur sa bourse continue sa course

quelques soupirs pour le faire languir

une remontée, pour mieux le gouter

L’absolution, presqu’une procession

persistance comme une pénitence

en profondeur, sentir sa ferveur

mon palais, son doux trajet

Langoureuse entre mes seins elle se creuse

rattrapée, goutée avec volupté

Dans mon décolleté tu t’es vidé

tu as jaillis soulagé…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s