Plaisirs sans censure…

Ce n’est ni son visage, ni son message qui a capté mon attention. Plutôt un regard, à peine capté du coin de l’œil à mon réveil, 22h00, il est encore tôt, je vais répondre à son simple « Salut, Tu vas bien? » déjà qu’il l’a écrit sans fautes, ce n’est pas négligeable…

Pas plus d’une heure de textos pour réaliser qu’il veut tout l’inverse de moi. Je cherche une relation stable, il cherche quelqu’un à fréquenter lors de ses passages en ville, ciné, resto, marche, si ça amène plus ainsi sera-t-il, mais il ne cherche surtout pas de relation… C’est clair, et j’apprécie sa franchise. Je suis encore novice dans le domaine du site de rencontre, mais je sais ou ne pas mettre mes énergies; du moins, je le crois…

On ne se rejoint pas dans ce que l’on veut, mais une énergie compatible nous pousse à poursuivre… il me demande mon numéro, on veut se parler, on clique trop pour juste se texter, et il a raison… il y a clairement une tension entre nous, une énergie… forte, évidente…

C’est à six heures du matin, après huit heures de conversations sur tout et rien qu’on se souhaite le meilleur, en se disant qu’il est mieux pour nous deux de ne pas se rencontrer. On vibre trop fort et pourtant, il n’y a eu que très peu de références sexuelles pendant ces heures de conversation… c’est un au revoir simple, pour le mieux…

Je me réveille à un texto de sa part, on enchaine quelques lignes pour se souhaiter une bonne journée… et ça continue au travers nos activités, jusqu’à ce qu’on prenne le temps de se parler de vive voix en soirée. Il me pose une simple question : Tu as pensé à moi aujourd’hui? J’avoue que oui, il me travaille… sur ce, il lance que nous devons nous rencontrer, ce serait fou de ne pas le faire, et l’on enchaine à trouver un endroit, outre qu’une vulgaire chambre d’hôtel pour se voir… le but de la rencontre n’est pas de baiser mais de se rencontrer…

Moins de douze heures plus tard on se rencontre à mi-chemin, dans un chalet des Laurentides…

Sans le savoir j’étais sur le point de vivre une des expériences les plus marquantes de ma vie sexuelle… Déjà que j’étais ouverte à ce niveau, j’étais loin de penser me retrouver de nouveau à 16 ans, dans ce chalet avec cet homme… homme généreux, qui apprécie donner… et qui excelle en la chose.

Dès le départ il y a eu entre nous une grande aisance, comme si l’on se connaissait depuis toujours. Deux heures ensemble auront suffi à nous amener au lit. Alors, j’étais dans une situation différente pour moi qui suit habituée à prendre mon temps, mais non surprenante.

La première heure, il n’a fait que promener sur moi ses doigts, ses mains, sa bouche, son sexe, et il écoutait attentivement les réponses de mon corps… ça lui aura pris une seule heure pour connaitre mon corps mieux que quiconque ne l’ait jamais connu… En si peu de temps, j’étais devenue son instrument, et il me jouait à sa guise, et à répétition pendant des heures à la fois.

Il était dominant, contrôlant, mais sensuel et d’une compréhension du corps de la femme absolument renversante. Il pouvait doucement me diriger dans une position combien plus favorable à ce que j’aurais naturellement pris mais oh combien plus satisfaisante.

Il a contrôlé mon espace, dominé mon corps, joué avec mes états, étiré mon plaisir, et surtout, m’a fait vivre l’une des expériences les plus sensuelles, sexuelles et charnelles de ma vie.

Ma première idylle d’un site de rencontre m’aura entrainé sur un parcours d’heures à la fois de plaisirs sans censure, d’une intensité et d’une cadence digne de Tchaïkovski…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s